RSS Feed

June, 2012

  1. Botaniske Hage

    June 21, 2012 by C.line

    Avant-hier soir, petite balade au Botaniske Hage (Jardin Botanique) d’Oslo.
    Avec ce ciel bleu et cette température estivale, c’était un régal pour les yeux, et pour le nez ! Et surtout c’était l’occasion de sortir le nouvel objectif photo tout-beau-tout-neuf 😉

    • DSC07624.JPG
    • DSC07626.JPG
    • DSC07627.JPG
    • DSC07628.JPG
    • DSC07629.JPG
    • DSC07630.JPG
    • DSC07631.JPG
    • DSC07632.JPG
    • DSC07633.JPG
    • DSC07634.JPG
    • DSC07635.JPG
    • DSC07636.JPG
    • DSC07637.JPG
    • DSC07638.JPG
    • DSC07639.JPG
    • DSC07641.JPG
    • DSC07642.JPG
    • DSC07643.JPG
    • DSC07644.JPG
    • DSC07645.JPG
    • DSC07646.JPG
    • DSC07647.JPG
    • DSC07649.JPG
    • DSC07650.JPG
    • DSC07651.JPG
    • DSC07652.JPG
    • DSC07653.JPG
    • DSC07655.JPG
    • DSC07656.JPG
    • DSC07657.JPG
    • DSC07658.JPG
    • DSC07660.JPG
    • DSC07662.JPG
    • DSC07664.JPG
    • DSC07666.JPG
    • DSC07667.JPG
    • DSC07668.JPG
    • DSC07669.JPG
    • DSC07670.JPG
    • DSC07672.JPG
    • DSC07673.JPG
    • DSC07674.JPG
    • DSC07675.JPG
    • DSC07676.JPG
    • DSC07677.JPG

  2. Week-end à Bergen, Part II

    June 10, 2012 by Sebastien

    Il est 22:30, et nous voici donc à Bergen pour quelques heures (on repart demain à 16:10). Premières impressions assez sympa : on se croirait dans une petite ville de province, avec pleins de jeunes dans les bars et dans les rues (ça change du très calme Lilleaker où notre appart est situé à Oslo).

    Le lendemain matin, l’esprit de la ville change complètement. D’énormes bateaux de croisière type Costa-BlaBlaBla déversent dans la ville par vagues des millers de touristes. Le “très typique” marché aux poissons de Bergen est une vaste blague, avec des panneaux écrits dans 7 langues, et des photos de toutes les devises (oui oui, on peut payer en yuans ou en dollars, pas de problème) acceptées par les “commerçants” déguisés en pécheurs. Et les produits restent ceux que l’on trouve dans n’importe quel supermarché, simplement 30% plus cher. Les boutiques alentours ne vendent que des souvenirs en forme d’élan (certes rigolos) et des drapeaux norvégiens. Bref, rien de ce qui pour nous fait la Norvège “typique”.

    On visite tout de même Bryggen, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est un quartier de maisons en bois, ou les façades colorées masquent des allées étroites cernées de parois en bois brut. C’est effectivement très sympa. On se croirait par moment dans le Chemin de Traverse d’Harry Potter.

    On continue ensuite vers Bergenhus festning, pour se ballader dans le parc de la forteresse et voir Rosekrantztårnet et Haakonshallen. 

    Après cette jolie ballade dans le parc, on part en direction du terminal du Fløybanen, un funiculaire permettant d’aller sur une des collines qui encercle Bergen, et de profiter d’un magnifique point de vue sur la ville. Le funiculaire est un autre “piège” plein de touristes bruyants (comme par exemple ces 5 français qui cherchaient désespérément à photographier leur caravane pendant les 10 minutes de montée, et qui se disputaient pour savoir où elle pouvait bien se situer …), et relativement cher. Mais par beau temps, la vue en haut est … à couper le souffle (c’est plus joli en vrai qu’en photo … sérieux …).

    Une fois redescendus, on continue la ballade par un passage au jardin botanique, situé de l’autre coté de la ville (donc, une dizaine de minutes à pied!).

    Et enfin, avant d’aller reprendre notre train du retour, une sieste bien méritée dans Byparken, situé pas trop loin. Les gens jouent à des jeux de plein air, profitent du soleil, font griller des pølser, … On est très loin des hordes de touristes qui prennent d’assaut le port, et c’est finalement pas plus mal.

    Ensuite, retour à la gare, et c’est parti pour 6:30 de train pour rentrer à Oslo. Ok, il faut bien l’avouer, le retour est … ennuyeux. A partir de Myrdal, on a déjà vu les paysages, et il reste quand même 4:30 de route. Et en plus il pleut … Mais s’ennuyer (un peu) pendant 4h, c’est quand même peu à payer pour un week-end où on en a pris plein les yeux!

    Pour finir, parlons un peu de choses qui fâchent (surtout en Norvège), i.e., d’argent.

    • Train Oslo – Myrdal: 489Kr par personne
    • Flåmsbanen: 260Kr par personne
    • Bateau Flåm – Bergen: 355 Kr par personne
    • Nuit à Bergen: 790 Kr
    • Fløybanen: 80Kr par personne
    • Train Bergen – Oslo: 399Kr par personne

    Soit 3876Kr (~500 euros) à deux pour le week-end, sans compter les repas. Je pense que le fait de reserver tout à la dernière minute n’a pas aidé, mais grosso modo, les tarifs restent “dans la norme” pour le niveau de vie Norvégien.

    Pour les infos pratiques:

    • Pour les trains : NSB. Lors de la réservation, le site demande un numéro de téléphone, qui est limité à 8 chiffres (Il n’y a que 5 millions d’habitants dans le pays ^_^). En fait, ce numéro sert juste pour s’identifier lorsque l’on retire les billets aux bornes, donc vous pouvez mettre n’importe quoi, tant que vous retapez la même chose sur la borne en récupérant les billets.
    • Pour le bateau : Norled. Il est aussi possible d’acheter son billet directement sur le bateau.
    Toutes les photos du week-end sont disponibles sur le picasa de Céline.

  3. Week-end à Bergen, Part I

    June 1, 2012 by Sebastien

    Bergen est la deuxième ville du pays (~250.000 habitants), située sur la côte Ouest de la Norvège. La ville est surnommée la Seattle européenne,  avec un nombre de jours de pluie annuel hallucinant (202 jours de pluie en moyenne par an, et jusqu’à 85 jours consécutifs en  2007). Un de mes collègues natif de la région m’a raconté une “blague” qui résume bien la situation:

    Un homme s’adresse à un jeune garçon dans Bergen:

    • “Petit, sais-tu s’il s’arrête de pleuvoir de temps en temps à Bergen?”
    • “Je ne sais pas je n’ai que 12 ans”.

    Lorsque l’on s’est rendu compte de la situation exceptionelle des dix derniers jours (un gros anticyclone pile poil au dessus de la Scandinavie), et que le Lundi de Pentecôte était ferié en Norvège, c’était le bon moment pour prendre des billets de train et de partir à la découverte de la ville pour un week-end !

    Le trajet en train est long (6h). Et nous, on a fait moitié moitié, en prenant un bateau sur la fin. Du coup, 11h de transport, sans compter les correspondances … Stupide? Absolument pas ! En fait, le voyage fait partie intégrante de ce week-end : “Bergensbanen” est une des plus belles lignes de train au monde.  Et si on couple ça à la remontée en bateau du Sognefjord (le plus long fjord d’Europe), et ben ça fait un très joli voyage, où l’on ne voit pas le temps passer.

    On part de Lysaker le dimanche, à 10 minutes à pied de la maison. Les lignes de train sont en travaux aux alentours de Drammen  (comme c’est courant en Norvège pendant les week-ends et les vacances), et NSB propose un bus de remplacement pour rejoindre Hønefoss. Ensuite, train “normal” jusqu’à Myrdal. Enfin, normal, c’est vite dit … On commence par suivre une rivière dans une vallée verdoyante, et on a vu pire comme paysage …

    On continue ensuite par l’ascension des montagnes qui nous séparent de Bergen. Du coup, la vallée fait place à un paysage lunaire, puis à un lac gelé.

    Les gens qui montent dans le train ont des piolets, et l’on apprend qu’un des glaciers de Norvège est situé dans le coin. Violent contraste avec les 30 degrés d’Oslo lors du départ 3 heures plus tôt.

    On arrive ensuite à Myrdal, endroit où nous quittons le Bergensban pour prendre le Flåmban et rejoindre le Sognefjord. La ligne est très (trop) touristique.  Après s’être habitué au lifestyle norvégien (où les gens dans les transports en commun cherchent à s’éloigner le plus possible des autres, et restent silencieux), arriver sur un quai blindé de gens très (trop) bruyants se marchant sur les pieds pour prendre des photos, ça fait un choc.

    Mais bon, quand même, les paysages sont réellement à tomber.

    On arrive ensuite à Flåm. Vendu comme un “charmant village en bout de fjord“, il s’avère que le coin est surtout rempli de cafés, de boutiques de souvenirs et d’hôtels. Heureusement, on ne reste pas longtemps, notre bateau pour Bergen part dans une heure.

    Nous ne prenons pas le bateau purement touristique, mais le bateau express pour Bergen. Avec cette option, on ne voit que le Sognefjord, mais on évite pas mal de touristes s’agglutinant dans le circuit touristique “Norway in a nutshell”. Une fois sur le bateau, c’est parti pour 5h30 de remontée du fjord. Et donc pour 5h30 de “wha la vache, comment c’est trop beau!“.

    En arrivant sur Bergen, le fjord se peuple de maisons typiques :

    On arrive à Bergen vers 21h. Le temps de trouver l’hôtel, de faire le check-in, de se poser dans la chambre, on est prêts à refaire un tour. Mais la vraie découverte de Bergen, ce sera pour demain, et la suite du post … idem ! En attendant, la vue de la chambre, à … 22h30.

    L’album picasa : Fra Oslo til Bergen (Sognefjord)