RSS Feed

Le musée du Kon-Tiki

April 15, 2012

Thor Heyerdhal (1914 – 2002) est un scientifique norvégien connu pour ses théories “particulière” sur le peuplement des Amériques et de la Polynésie. Il à mené plusieurs expéditions pour valider empiriquement ses théories. La plus connue est celle du Kon-Tiki, qui l’a fait connaitre dans le monde entier. On trouve sur l’île de Bygdøy une fondation dédiée à Thor Heyerdhal, ainsi que le musée du Kon-Tiki, qu’on à visité en début de mois.

Lors de ses études supérieures, il développe une théorie selon laquelle l’Océanie aurait été peuplée a partir  de l’Amérique du Sud, et non pas de l’Asie comme la plupart des scientifique le pense. Il reçoit de facto un accueil glacial de la part des scientifiques de l’époque. Pour valider sa théorie, il construit en 1947 un bateau (le Kon-Tiki) avec les connaissances de l’époque, en assemblant des troncs de balsa et en partant a la dérive depuis les côtes péruviennes.

Il atteint les iles Tuamotu après 3 mois de dérive. Il valide à nouveau sa théorie en menant des fouilles sur l’île de Pâques. Un des points négatif de ce musée est le coté “non scientifique” de l’exposition, car il n’es pas vraiment fait état du scepticisme encore en vigueur sur ces théories. De plus, “empiriquement”, le fait d’avoir réussi à faire le voyage valide l’hypothèse qu’un tel voyage est possible, pas qu’il à réellement été effectué …

En 1969, il cherche à montrer que l’Amérique du sud à pu être peuplée à partir de … l’Egypte, en exploitant le Courant des Canaries.  Il construit avec les connaissance de l’époque un radeau de roseaux (le Ra, simillaire à ceux utilisé pour la navigation sur le Nil), et débute une traversée depuis le Maroc. Cette expédition est un échec, le bateau se disloque à proximité de la Barbade.

(Image Wikipedia)

Il recommence en 1970, en construisant le Ra II et en changeant la mannière dont les roseaux sont maintenus ensemble, toujours an adéquation avec les techniques de l’époque. Ils ont aussi changé d’architecte, et opté pour un autre type de roseaux.

Le musée présente aussi d’autres choses. En particulier, des jarres utilisée lors des expéditions pour conserver la nourriture “comme à l’époque”, une représentation de la faune croisée lors du voyage du Kon-Tiki (dont un requin baleine énorme!), et une reconstitution de cavernes présentes sur l’Île de Pâques. Et des infos sur l’expédition du Tigris, sa quatrième expédition lancée en Mésopotamie.

En bref, un musée sympa, relativement petit (on à du y passer 2 heures en trainant) contenant les 2 seuls bateaux encore entiers (le Kon-Tiki et le Ra II). On passe un bon moment. Le coté “non scientifique” m’a un peu déplu (tout est présenté “à décharge”, et le scepticisme en vigueur sur ces théories n’est que très peu évoqué, tout comme le fait que les analyses génétiques sur les populations actuelles montrent que ces peuples descendrait de peuplades asiatiques).

Les photos sont sur le Picasa : https://picasaweb.google.com/sebastien.mosser/KonTikiMuseet . Le musée est sombre, et comme notre objectif est toujours HS, on à du faire avec notre vieux compact … bof bof …

Ps. Le musée étant sur Bygdøy, par beau temps, on peu en profiter pour marcher jusqu’au plage (ou prendre un bus), et finir par une petite ballade au soleil. Ca veut aussi vraiment le coup !

Ps2. Un film norvégien sur l’expédition du Kon-Tiki sortira en septembre 2012. Les images ont l’air magnifique … Le trailer ci dessous est en norvégien, mais j’imagine qu’un doublage ou un sous-titrage sera disponible.

 


1 Comment »

  1. Michèle Mosser-Melikov says:

    MERCI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*